> Accueil
 

Nous connaître

 

20220404_Bandeau_chiffres_clé

Chiffres 2021

 


Depuis 38 ans 

AGIRabcd* association de retraités bénévoles

accompagne les populations en difficulté. 
 


Association Générale des Intervenants Retraités pour les Actions de nos Bénévoles pour la Coopération et le Développement

 

 

 

Ukraine

 

AGIRabcd a de longue date des liens privilégiés avec l’Ukraine. 

La boulangerie industrielle de Kostopil devait accueillir une mission AGIRabcd. Helena, cadre de direction dans l’entreprise, s’est réfugiée en Pologne. Son périple n’est pas terminé.

 

 

 

Au 45e jour de la guerre, je viens de prendre la décision de venir en France en attendant la fin de la guerre. Actuellement à Varsovie où nous sommes nombreux, très nombreux, la vie est difficile avec deux enfants. La journée, je fais des travaux ménagers pour avoir de l’argent. Les enfants restent à la maison. Tous les deux ou trois jours, nous changeons de domicile. Hier, j’ai pris la décision de venir en France provisoirement, en attendant que l’Ukraine soit victorieuse. Mon contact a organisé mon transfert. Pour des raisons de sécurité je passerai par l’Allemagne et la Suisse pour arriver dans le Vaucluse où je suis prise en charge.

Tous les jours, de mauvaises nouvelles nous arrivent de l’Ukraine. Je vais rester trois mois, le temps de me reposer, de redonner confiance à mes enfants. Mon pays c’est l’Ukraine.

Héléna

 

 

N42-3_HELENA1

Repas de famille à Kostopil pour Helena (2e à gauche, assise).

Photo AGIRabcd/Olivier Mollé


Plateformes de bénévolat partenaires

 

La recherche et l’accueil de nouveaux bénévoles est un enjeu majeur et permanent des associations. AGIRabcd n’échappe pas à cette exigence.

Aussi, pour renforcer sa capacité à attirer de nouveaux adhérents, notre association adhère à des structures dont l’objet est, notamment, la mise en relation bénévoles/associations. Il s’agit de France-Bénévolat, Tous bénévoles et Benevolt.

 

 

Logo_france_benevolat

 

France Bénévolat, avec laquelle AGIRabcd travaille de longue date, est une association  qui œuvre au développement du bénévolat. Elle produit des dossiers thématiques, des enquêtes mais assure assure également des formations.

 

https://www.francebenevolat.org

Logo_tous_benevoles

 

 

Tous bénévoles, née en 2003, est également un acteur de la promotion du bénévolat, à travers des études thématiques et formations. Elle s’attache à la mise en relation entre les associations et des bénévoles via son site internet.

 

https://www.tousbenevoles.org/

Logo_benevolt

 

Beaucoup plus récente, Benevolt est une plateforme internet dédiée à la mise en relation entre « recruteurs » et bénévoles. Pur produit de la génération numérique, le site est très convivial avec une ergonomie très bien pensée.

 

https://www.benevolt.fr/

 

Grâce à l’adhésion nationale prise par AGIRabcd auprès de ces structures, nos délégations ont accès à leurs sites pour déposer des annonces et/ou effectuer des recherches ciblées de bénévoles.

 


 

Salon des Seniors Porte de Versailles

Le CASBC s’expose et s’exprime

 

 

N41-8-1_Salon des seniors-1

 

 

A l’occasion du salon des seniors de la porte de Versailles, les stands des 4 associations de la Coordination des associations de seniors pratiquant le bénévolat de compétence (CASBC)*  étaient rassemblés sur un même îlot. Et surtout, une conférence intitulée « Transmettre ses compétences : votre nouvelle vie active » a été animée par les 4 présidents des associations.

 

* (CASBC réunit AGIRabcd ECTI EGEE et OTECI)

 

Extraits de la conférence CASBC du 25 mars 2022 Porte de Versailles à Paris

 

 


Des visiteurs en nombre

Un autre succès, le nombre de bénévoles potentiels : 70 fiches - contact ont été collationnées essentiellement sur Paris et les départements limitrophes. Mais aussi des provinciaux désireux de préparer leur retraite active.

Des profils variés montrant un grand intérêt à nous rejoindre.

 


 

 

 

ERASMUS+EvolYou se termine                   

ORA prend le relais au niveau national

 

EvolYou ORA      

 

 

N38-10-ORA

 

Réunion des représentants de AGIRabcd, ECTI, OTECI et EGEE à Lyon

 

Le programme ERASMUS+ EvolYou dont AGIRabcd était partenaire vient de se terminer après 28 mois d’une activité perturbée par la pandémie et les confinements.

 

il a permis le déploiement réussi  de son volet français de mentorat d’apprentis « Objectif  Réussir l’Apprentissage : ORA » dans la métropole lyonnaise.

 

« ORA » prend maintenant le relais au niveau national. Agréé dans le cadre du programme gouvernemental de "1 Jeune – 1 Mentor", il va être déployé dans toute la France par AGIRabcd et les associations de seniors partenaires ECTI, OTECI et EGEE.

 

Pour en savoir plus sur les actions conduites dans le cadre d’EvolYou au niveau européen, cliquez ICI       


 

nouvelles de international

 

Présentation des axes de développement de la délégation internationale

par Danièle Toulemont - Déléguée internationale

 

Pour nous rejoindre

 

(Un clic sur images pour visualiser les clips)

 

 

 

 

 

 

 

                                  Les actualités d'AGIRabcd

 

Une expérience inédite

Dans un CFA agricole, l’accompagnement scolaire de jeunes mineurs étrangers.

 

Rentrée à Courcelles Chaussy (25 kilomètres de Metz)

 

Le CFA agricole accueille pour la première fois trois jeunes mineurs isolés en provenance de différents pays africains. Ils sont en classe d’apprentissage section « CAP Jardinier Paysagiste » mais maîtrisent mal la langue française.

L’équipe éducative de cet établissement veille à l’épanouissement individuel des apprenants. Elle initie un accompagnement personnalisé, sur la base de l’apprentissage du FLE, pour faciliter leur intégration et leur scolarité.

 

Marine Caddeo, référente Santé, vie sociale et handicap de l’établissement contacte les associations susceptibles d’offrir ce genre d’appui.

La délégation AGIRabcd Moselle a répondu à la demande et a pris en charge le petit groupe.

 

N42-11-CFA Agricole Moselle1

Marine Caddeo, référente CFA, et Sophie pendant un cours FLE

Photo Jean Pallez-AGIRabcd

 

L’accompagnement pratiqué par les intervenants d’AGIRabcd avait pour objectif de faciliter l’expression verbale, l’apprentissage de la lecture et la compréhension des énoncés grâce au contact privilégié avec un adulte enseignant.

 


 

La belle aventure d'un projet de la délégation Rennes - Ille - et -Vilaine

 

En 2021, nous avons été sollicités par une mère de famille pour venir en aide à sa fille : cette jeune femme, en situation de handicap, est salariée et résidente d’un ESAT (Établissement-Service d’Aide par le Travail).

 

N41-10-1_ESAT 1

                   Atelier de soutien à l’apprentissage du code de la route.

                                                Photo Agirabcd35

Cette jeune fille a un projet de permis de conduire et se trouve en difficulté d’apprentissage du code de la route. Elle souhaite un soutien individuel de notre part. Nous prenons contact avec l’ESAT.

 

Après les premiers échanges l’établissement souhaite réfléchir avec nous à une action collective : le même besoin est exprimé par plusieurs personnes salariées de l’ESAT : un partenariat est conclu avec AGIRabcd.

 

Aujourd’hui, un atelier hebdomadaire « soutien à l’apprentissage du code de la route » existe. Il est animé par deux bénévoles d’AGIRabcd, un de la délégation de Saint-Malo/Pays-de-Rance et l’autre de la délégation de Rennes-Ille-et-Vilaine.

 

Nous sommes déjà sollicités par deux autres établissements ayant les mêmes besoins collectifs et faire l’objet d’un partenariat car les ESAT du département sont en lien et ont pu faire connaître nos actions.

 

 

 


 

La délégation de Moselle organise des cours de FLE en partenariat avec une association ukrainienne. La responsable de la délégation de la Moselle, Brigitte Collet, explique la démarche.

 

 Nous venons de signer une convention avec l’association Échanges Lorraine Ukraine (ELU). C’est une association culturelle animée par la diaspora ukrainienne pour maintenir la flamme. Ils sont bien sûr très mobilisés : ils ont organisé des convois de réfugiés depuis la Pologne. Quatre bus ont amené 250 personnes.

 

Nous avons mis en place des cours hebdomadaires de FLE, pour deux groupes de 10 personnes. Ce sont surtout des femmes allophones qui ont majoritairement fait des études supérieures. 

 

Elles sont hébergées chez un membre de leur famille, chez des hébergeants bénévoles ou dans des logements mis à disposition par les pouvoirs publics. 

 

Il y a une économiste, une responsable de production industrielle, une commerçante, des étudiantes, des institutrices, des profs, parfois avec des enfants. Il n’y a pas de pathos dans le cours : elles sont là pour apprendre et elles ne font que ça. Elles sont très dignes, très impliquées. Des membres d’ELU nous ont expliqué que cela correspondait à la mentalité ukrainienne : ils sont élevés à la dure, dans le bon sens du terme

 


 

Soutien aux détenues étudiantes du Centre pénitentiaire de Rennes

 

Au centre-ville de Rennes, juste derrière la gare et son nouveau quartier futuriste, se trouve l’imposante entrée du CPF construit dans les années 1860, dans lequel vivent aujourd’hui un peu moins de 300 femmes.

 

N36-9_CPFRennes

Derrière les murs épais de la prison, une quinzaine de femmes étudient. Photo Pierre Haese

 

On ne le soupçonne pas mais, parmi elles, une quinzaine de détenues sont inscrites à des formations universitaires ou encore au DAEU (diplôme d’accès à l’université pour les personnes qui n’ont pas le baccalauréat).

 

Elles sont inscrites majoritairement à l’Université de Rennes 2 mais aussi à Besançon, Marseille…, dans des disciplines très variées : AES (Accompagnant Éducatif et Social), sociologie, histoire, mathématiques appliquées, anglais…

 

 Elles sont inscrites majoritairement à l’Université de Rennes 2 mais aussi à Besançon, Marseille…, dans des disciplines très variées : AES (Accompagnant Éducatif et Social), sociologie, histoire, mathématiques appliquées, anglais…

 

Plaisir dans les études

 

Depuis quatre ans, une activité de tutorat de ces étudiantes a été mise en place pour que des bénévoles d’AGIRabcd leur apportent un soutien individuel dans les disciplines où elles rencontrent le plus de difficultés et les aident à garder leur motivation, ce qui n’est pas évident du fait de leurs conditions d’apprentissage difficiles.

 

Tant du point de vue des tuteurs/trices que des étudiantes, cette activité se déroule très bien. Témoignage d’une étudiante : « Les bénévoles sont très motivant(e)s. Ils/elles nous encouragent, nous rassurent, nous aiguillent… C’est un plaisir de les retrouver chaque fois car ils/elles nous aident à garder un rythme et à prendre du plaisir dans nos études. Merci beaucoup ».

 

La grande majorité des étudiantes soutenues obtenant de très bons résultats à leurs examens, la direction du CPF fait son possible pour favoriser leur travail et notre activité.

 

Don d’ordinateurs

 

Les étudiantes ayant un ordinateur personnel peuvent accéder à leurs cours dans leur cellule, lieu où elles passent la majeure partie de leur temps. Mais quelques-unes ne peuvent pas en acheter un à la « cantine » du CPF faute de moyens et, de ce fait, se trouvent très pénalisées. Nous avons soulevé le problème avec la directrice du CPF. La seule solution possible s’est avérée être le don par AGIRabcd d’ordinateurs au CPF, celui-ci les mettant à disposition des étudiantes qui n’en possèdent pas. Le soutien total de notre délégation à cette activité s’est, encore une fois, concrétisé par l’achat de quatre ordinateurs qui ont été donnés le 7 janvier dernier au CPF.

 

Véronique Verdon et Pierre Le Douaron

 

 


neè

SENEGAL : Inauguration de l'école Keur Badiène

 

 

Le mardi 16 novembre 2021, c’était jour de fête à Guédiawaye, banlieue défavorisée de Dakar. Des Tam-tam ont résonné dans tout le quartier, des chants enjoués se sont élevés, des danses endiablées les ont accompagnés, un joyeux tintamarre ponctué de discours très officiels.

 

N36-6_SENEGAL4

 

Joie des élèves de l’école maternelle Keur Badiène,

le jour de l’inauguration. Photo Catherine Gégout

 

Mais quelle était la raison de cette ambiance festive ? Il s’agissait de la fête d’inauguration de l’école maternelle Keur Badiène, extension de l’école Keur Fatou Kaba, organisée par Mamadou Gueye.

 

Mamadou est le directeur de ces deux écoles et le président de l’Association Naître et Vivre (ANAVI), notre partenaire sénégalais sur le projet « Construction d’un centre polyvalent dédié à la petite enfance, à la formation et à l’insertion professionnelle des femmes à Keur Badiene ».

 

Les maîtresses avaient confectionné, dans un même tissu acheté au marché local, des tenues splendides dans les tons d’orange et tous les élèves qui, bien sûr, participaient à la fête, étaient revêtus d’un tablier de la même couleur. Quant à l’école elle-même, elle est magnifique, avec des murs très colorés et des matériaux de qualité. Nous souhaitons une bonne année scolaire aux 120 élèves qui ont pu être accueillis dans cette nouvelle école.

 

Catherine Gégout, Catherine Tournyol du Clos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Les charrues de Madagascar

 

Comment améliorer le rendement agricole malgache grâce à des charrues produites sur place.

 

 

 

N36-1-5_fabrique charrues2

     Fabrication des charrues au CFFAMMA

        d’Antsirabé. Photo Beñat Lasserre                    

 

En 2005 lors d’un voyage touristique, Silvère Levraud - intervenant au nom d'AGIRabcd - constate que les agriculteurs malgaches cultivent les rizières dans des conditions très primaires, en retournant les terres avec une sorte de pelle.

 

A son retour Sylvère, familier du métier de la forge, conçoit la fabrication d’une charrue à versoir tridimensionnel, bien adaptée au sol de rizières d’Antsirabé. Le prototype est fabriqué dans les ateliers du lycée Jean-Monnet à Libourne et transporté pour essais à Madagascar. 

 

Fabrication des charrues à Antsirabé à Madagascar

 

Le Centre de Formation, Fabrication et Application du Machinisme et Mécanisation Agricole (CFFAMMA) a produit les charrues, après une mission de formation des forgerons locaux. Les matières premières ont été fournies par les groupes français Vinci et Fayat pour les premières 200 charrues. Celles-ci ont été revendues directement aux agriculteurs à un prix très abordable.

 

Suite du partenariat

 

Le Directeur général du CFFAMMA, est venu à Bordeaux sur demande de son ministère de tutelle, en vue de poursuivre le partenariat par la signature d'une convention avec AGIRabcd  pour la production et vente de 1000 charrues sur l’ensemble de Madagascar.

Beñat Lasserre

 

 
Dernière modification : 06/05/2022

Partenaires